Salut à tous, moi c’est Petzou!

Je suis une maman blogueuse à la tête d’une famille nombreuse et recomposée (5 enfants au total, de 4 mois a 20 ans).
Travaillant à plein temps, mon challenge au quotidien c’est d’économiser le plus possible mon temps et mon argent afin de pouvoir gâter mes proches et profiter au maximum de ma famille!
Mon blog a pour but de partager avec vous mes trucs, astuces et bons plans qui, je l’espère, vous serviront à vous aussi!
Sur les réseaux vous pouvez aussi suivre mon quotidien (mouvementé) de maman et m’accompagner dans ma vie de tous les jours.

Pour plus d’échanges et de partage rendez-vous sur ma page Facebook !
Vous pouvez également me suivre sur Instagram et Pinterest.

Bonne découverte et a bientôt !

** Je participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.**

Advertisements

Ma lessive maison

Ça faisait un moment que je voulais le faire… j’ai enfin franchi le cap… je me suis lancée dans les produits ménagers maison !
Non seulement c’est plus économique que de les acheter dans le commerce mais c’est aussi plus écologique.

Cerise sur le gâteau, contrairement à ce que je pensais, c’est super simple et rapide !

Aujourd’hui je vais donc vous présenter ma lessive maison.

Je l’ai réalisé avec mon Thermomix mais vous pouvez tout à fait utiliser un autre robot ou une simple casserole.

Ingrédients pour 3 litres de lessive (environ 30 lavages) :
  • 60 g de savon de Marseille 72 % à l’huile d’olive sans glycérine (la glycérine encrasse les machines). J’achète le mien sur Amazon.
  • 6 cuillères à soupe de bicarbonate de soude (acheté également sur Amazon, sachant que je l’utilise pour beaucoup d’autres choses)
  • 3 l d’eau
  • Facultatif : 20 gouttes d’huile essentielle (lavande, citron ou autre)

img_6968.jpg

Préparation :

Étape 1
Couper 60 g de savon au couteau (c’est moins dur que ça en a l’air) .
Mixer 10 sec/ vitesse 9 au robot OU râper avec une râpe.

img_6969.jpg

Étape 2
Dans le robot : Ajouter 1 l d’eau et chauffer 10 min/ 90°/ vitesse 1.
OU à la casserole : Faire fondre les paillettes de savon dans 1L d’eau en mélangeant régulièrement.  

Étape 3
Verser PROGRESSIVEMENT le bicarbonate. Ça va mousser, ne paniquez pas, c’est normal ! Mais ça ne débordera pas.
Ajouter 1L d’eau.
Mélanger 10 sec/ vitesse 3 avec le robot OU avec une cuillère dans la casserole.

img_6970.jpg

Étape 4
Transvaser le tout dans un bidon de 3 l (un ancien bidon de lessive par exemple) et ajouter 1 l d’eau ainsi qu’une trentaine de gouttes d’huiles essentielles de votre choix.

Personnellement j’utilise de la citronnelle pour ma lessive « adulte » : ça sent fort dans le bidon mais l’odeur est très douce et fraiche en sortie de machine. Pour ma lessive « bébé » je ne mets pas d’HE.  Je pense que ça ne craint pas grand-chose vu la faible concentration mais, de manière générale, mieux vaut éviter les HE pour les enfants de moins de 6 ans et les femmes enceintes ou allaitantes.

Étape 5
Secouer énergiquement.
Et voilà ! Fini! C’est aussi simple que ça !
Par la suite, veiller bien à secouer le bidon avant chaque utilisation.

Pour celles qui se poseraient la question, avant de réutiliser le robot pour de la nourriture, il suffit de bien le nettoyer. Pour les puristes, vous pouvez le remplir a moitié d’eau et chauffer 10min/ varoma/ vitesse 2 pour un résultat impeccable!

IMG_6971.JPG
Pour info, je mets une boule de lessive (environ 100 ml) pour une machine de 7kg.
Mon linge ressort propre et l’odeur est très agréable. Une vraie bonne surprise tant au niveau de la préparation (simple et rapide) que du résultat obtenu !

Il est bon de préciser qu’avec 3 bébés, je lave du linge très sale !
Je ne vais pas vous mentir en vous disant que j’ai réussi à récupérer les anciennes taches (non parties avec la lessive du commerce) mais les nouvelles taches partent très bien (mieux qu’avec mon ancienne lessive).

Autre bonne nouvelle, après un rapide calcul, cette lessive me revient à 0,65 € le litre soit 4 fois moins cher que le prix moyen dans le commerce !

Bref un bilan plus que positif !
Ici donc, fini la lessive cracra du commerce, la recette est définitivement adoptée!

Et vous alors, allez-vous vous laisser tenter et passer à la lessive maison ?
Je vous partage bientôt d’autres recettes de produits ménagers !

Pourquoi j’ai été recherchée par Interpol…

wanted.JPG
Contexte et préparatifs

A la fin de ma première année d’étude j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour effectuer un stage au Pérou. Enfin, l’idée c ‘était plutôt d’effectuer mon stage de 3 semaines et d’utiliser ensuite l’argent gagné pour faire un tour du Pérou les 3 semaines suivantes !
A l’époque j’habitais à Paris mais, en bonne dénicheuse de bons plans que je suis, j’ai trouvé des billets beaucoup moins chers en partant de Londres.
J’ai donc réservé un Paris-Londres en Eurostar tôt le matin et un Londres- Lima en avion tard le soir avec 6h de battement entre les 2, ce qui me laissait une marge confortable en cas de retard.

Faux départ

Le jour J j’embarque donc dans mon Eurostar.
Celui-ci s’arrête au bout d’une petite heure. La matrice (l’équivalent de la locomotive) avait pris feu. Pas un feu « dangereux » qui menace de bruler tout le train (et nous avec) ; mais un feu au niveau d’un moteur qui a vite été maitrisé.
Enfin, pas si vite, puisqu’on circulait ensuite avec 2h de retard.
Mais bon, rien d’inquiétant à ce stade puisque j’avais encore 4 longues heures de marge devant moi….

Panique à bord

Le train repart et se ré arrête quelques instants plus tard en nous disant que, à cause du problème moteur, on venait de se voir refuser l’accès au tunnel (sous la manche).
Ils nous ont donc tous fait descendre sur les voies pour attendre un autre Eurostar, qui lui, aurait le droit de traverser le fameux tunnel.
C’est là que j’ai commencé à paniquer un peu : il ne me restait plus que 1h entre l’heure d’arrivée théorique du train et la fin d’enregistrement des baguages.
Sachant que Londres est immense et que, de transiter entre la gare et l’aéroport, est quand même relativement long…

Ouf

J’avais potassé mon sujet donc je savais exactement quel métro prendre ensuite pour rejoindre l’aéroport.
Dès l’arrivée de l’Eurostar je saute donc hors du train et je me précipite pour attraper le fameux métro que j’avais repéré. Je trouve le quai rapidement mais je réalise qu’il y a en fait 2 arrêts différents pour l’aéroport… Je demande donc à la guichetière qui me dit que c’est le 2eme arrêt qui correspond à ma compagnie aérienne.
Je monte dans le train, je regarde l’heure et là je me dis : OK ça va, j’aurais 25minutes pour trouver le comptoir d’enregistrement !

Et non !

A la décente du train, j’ai beau chercher, impossible de trouver mon comptoir, je cherche 10 bonnes minutes puis je demande à un agent qui me dit qu’en fait il fallait descendre à l’autre arrêt….
La blague… Je boue intérieurement…
Je retourne sur le quai et là je vois « « prochain train dans 10 minutes ».
Il ne me restera donc que 5 minutes pour trouver le bon comptoir… autant dire mission impossible…
Bon ben il va falloir courir…
Il faut savoir que pour ce magnifique voyage, mon père avait absolument tenu à me refourguer sa grosse valise de quand il était jeune. Sachant que sa jeunesse ne datait pas d’hier, je me trainais donc une vieille valise de 20kg (la moitié du poids, je pense, devait être celui de la valise vide) avec une espèce de poignée en T que l’on glisse entre les 2 doigts. Sauf que, à force de la tirer et de courir, j’avais l’entre-doigt en sang et le dos en compote.

Le bout du tunnel !

Bref, le train arrive à destination, je me précipite, j’aperçois mon comptoir. Je vois qu’il y a encore des gens dans la queue.
OUFFF, je vais pouvoir partir ! Je m’installe dans la queue, soulagée.
Là, un agent de la compagnie viens me voir et me demande de sortir de la queue.
????
Je lui demande pourquoi, il me dit qu’ils acceptaient les passagers jusque 23h15 et que j’étais arrivée à 23h17.
Au début je crois à une blague : je suis dans une queue avec des gens juste devant moi donc, même si j’étais arrivée 2 minutes plus tôt, j’aurais été exactement au même endroit !
J’insiste avec les larmes aux yeux mais le monsieur ne veut rien entendre. Il me dit d’aller au comptoir de la compagnie a l’autre bout du terminal pour qu’ils m’échangent mon billet pour le vol du lendemain.
Je me rend donc au comptoir de la compagnie. La, l’hôtesse m’explique que les billets des personnes non enregistrées à 21h15 avaient été réattribués a des passagers en attente, et que donc je ne pouvais plus prendre ce vol. Elle me demande de revenir le lendemain matin 6h pour trouver un autre vol car là, ils étaient en train de fermer….

La rencontre

Je suis abasourdie, je suis à Londres toute seule et j’ai raté mon avion….
Je crois qu’à ce moment-là j’ai craqué et j’ai commencé à pleurer en évacuant tout le stress de la journée.
Un homme, qui était à côté de moi, a commencé à vouloir me réconforter « ça va aller », «ne t’inquiète pas ». Il était pasteur et me proposait de m’héberger gratuitement dans son église pour la nuit… Mouai….
Je décline poliment et puis je dégaine mon téléphone pour appeler ma mère et lui expliquer la situation.
Je lui dis que j’ai raté mon avion, que je vais rester à l’aéroport jusqu’au lendemain matin et je lui raconte qu’un taré m’a proposé de dormir dans son église et la PAF… plus de batterie.
Je sors mon chargeur pour recharger mon téléphone mais les prises anglaises ne sont pas les mêmes qu’en France… Je cherche donc à acheter un adaptateur mais les rares boutiques qui sont encore ouvertes n’en vendent pas.
Le mec bizarre n’arrête pas de me suivre et d’insister pour son église. Je décide donc de ne pas dormir dans l’aéroport mais de prendre un hôtel pour la nuit.
30minutes plus tard me voilà installée dans une chambre de l’hôtel attenant.
Je demande à la réception un adaptateur, il n ‘en ont pas.
Je leur demande de passer un appel à l’international, ils ne veulent pas (trop de gens sont partis sans payer).
Je tente la cabine téléphonique du quartier, hors service.
Quand ça veut pas, ça veut pas…
Il est 1h du matin, je décide de laisser tomber et d’aller me coucher.

Arrestation

Le lendemain, debout 5h pour être à 6h au guichet de la compagnie.
Je m’installe dans la queue, et là… on me tapote sur l’épaule.
Je me retourne et je vois 5 agents de police en uniforme. L’un d’eux me demande « Cécile, french lady ? », je réponds oui et ils me demandent de les suivre.
Là j’ai complètement paniqué… J’ai commencé à imaginer qu’on m’avait glissé de la drogue dans ma valise en mode Bridget Jones…
Les agents me demandent de les suivre, je leur demande de m’expliquer, ils ne me disent rien et m’embraquent dans une voiture.
En passant devant l’accueil du commissariat, je vois ma photo accrochée sur un tableau de liège…

C’est quoi ces conneries ???

Explications

Ils m’installent dans un bureau et me laissent seule un bon moment.
Il faisait hyper froid et j’étais super angoissée.
2 agents reviennent et commencent à me poser des questions.
Je leur dis que j’ai froid, ils me disent qu’ils allumeront le chauffage quand j’aurais répondu à leurs questions (là je me dis : m*** serait-ce une méthode de torture ??)
Bref, je leur raconte ma soirée d’hier et, au fil de l’histoire, je les sens se détendre et commencer à sourire.
En fait, ils m’expliquent que mes parents n’arrivant pas à me joindre ont appelé l’aéroport. L’aéroport a visionné les caméras de surveillance et m’ont vu parler avec le pasteur qui était en fait recherché par Interpol pour trafics en tous genre.
Mes parents, en apprenant ça, ont paniqués et sont allé signaler ma disparition au quai d’Orsay qui a émis un avis de recherche international (non, ils ne sont pas du tout excessifs !) .
Comme ma mère leur a dit que je devais passer la nuit a l’aéroport, ils ont passé la nuit à le fouiller pour me trouver…
Et, quand ils m’ont interpelée, ils voulaient être sûr que je n’étais pas la complice du pasteur trafiquant.

Dénouement

Une fois que les choses ont été claires, ils ont été beaucoup plus sympas : ils ont monté le chauffage, m’ont offert le petit déjeuner et m’ont raccompagnée jusqu’au comptoir ou ils m’avaient récupérée.
La compagnie aérienne, elle, n’a pas été capable de me proposer une solution : le seul vol qu’ils me proposaient étaient 15 jours plus tard….
J’ai donc dû racheter un billet Londres-Barcelone et Barcelone-Lima et tout est finalement rentré dans l’ordre. J’ai d’ailleurs passé un super séjour au Pérou !
Ah si ! dernière anecdote rigolote : pour mon vol Londres-Barcelone, le poids maximum autorisé était 15kg pour la valise, j’ai donc dû me délester de 5kg de bagage en abandonnant cosmétiques, vêtements, chaussures en plein milieu de l’ aéroport …
Je peux vous garantir que je n’ai plus jamais voyagé avec cette maudite valise !

Pancakes express (5 min chrono)

Ce matin c’était un peu la loose : l’Ado s’est embarqué le reste de pain que j’avais gardé pour MON petit dej (soi-disant il avait oublié qu’il avait théâtre et qu’il lui fallait un sandwich grrrr) et les placards étaient désespérément vides (et oui, aujourd’hui c’est jour de courses).
Avec les jujus à gérer je n’avais pas le temps de me faire quelque chose de compliqué j’ai donc utilisé les fonds de tiroirs pour me faire des pancakes express.

Résultat : 5 minutes chrono pour 2 pancakes (cuisson comprise).

Avoue que tu es bluffé et que tu meurs d’envie de connaître ma recette!!

Allez, je ne te fais pas attendre plus longtemps et je t’explique comment réaliser cet exploit (mais c’est bien parce que c’est toi !!)

Ingrédients:

  • 2 œufs
  • 90g de farine
  • 20g de sucre

(Là tu te dis « « c’est tout ?? » eh bien oui… c’est tout 🙂 )

Étape 1
Dans un saladier, casser les œufs, puis ajouter la farine et le sucre.

Étape 2
Mélanger énergiquement jusqu’à obtenir une pâte homogène

Pate a pancakes

Étape 3
Verser le mélange dans 2 assiettes à dessert

Assiettes pancakes

Étape 4
Faire chauffer chaque assiette 1 minute au micro-ondes à 900 Watts.
Si les pancakes ne sont pas assez cuits (regarder dessous) rajouter 15-30 secondes de cuisson (ça dépendra du micro-onde).

Voilà 2 pancakes express que j’ai dégustés avec un peu de sirop d’érable (toi tu peux tout à fait opter pour de la confiture ou de la pâte à tartiner, je ne t’en tiendrais pas rigueur 😉

IMG_6676.JPG

VERDICT :
Alors, on ne va pas se mentir, le goût n’égale pas celui des VRAIS pancakes, mais c’est vraiment pas mal et ça offre une excellente alternative pour les matins pressés (et les placards vides ;))

Et toi, tu aimes les pancakes?

Coût de cœur: les livres Escape Game

Aujourd’hui je vais vous partager mon « cout de cœur » (#jeuxdemots) des vacances: les livres Escape Game de Poche chez Larousse.

IMG_6396.jpg

Je les ai découverts en cherchant une idée de cadeau pour mon neveu de 12 ans.

**A toi qui te dis « Ah, mais en fait c‘est pour les enfants », rassure-toi ce n’est pas le cas, tu peux continuer à lire 🙂 **

Bref, j’avais offert à mes autres neveux des jeux de société mais je voulais trouver autre chose pour lui qui est fils unique (et qui donc n’a pas souvent l’occasion de jouer en groupe).
Je me suis souvenue qu’il avait adoré l’Escape Room que l’on avait fait en famille un an auparavant.
J’ai donc creusé de ce côté-là et j’ai découvert ces fameux livres-jeu.

Tu connais toi les Escapes Rooms ? Mais si! Ces célèbres jeux d’évasion ou il faut s’échapper d’une pièce fermée en moins d’une heure en cherchant des indices et en résolvant des énigmes.

Tu aimes ? Alors tu vas ADORER ces livres super originaux. C’est un savant mélange entre Escape Room, livre dont vous êtes le héros et jeu de Point&Click.

Pour l’instant il en existe 4 : Dans les griffes de la Mafia,  Dédale Temporel, Traque sur le Web et Meutre au Manoir.
Et le challenge est le même que celui des Escape Rooms : se sortir d’une situation critique en 60 minutes chrono.
Pour cela, il faut examiner des objets, les combiner, les utiliser, résoudre des casse-tête et des défis.

Mon avis :

Le résultat est au rendez-vous : les sensations de jeux sont très proches de celles de l’Escape Room.
C’est extrêmement original, malin et ludique, bref j’ai adoré.
Le niveau de difficulté est bien dosé. Je suis une adepte des Escape Rooms et je ne me suis pas ennuyée. Mon neveu, qui est beaucoup moins expérimenté (mais très malin), a mis beaucoup plus de temps, mais il s’en est finalement sorti à l’aide des indices disponibles au cours du jeu.

Le plus grand atout de ces livres c’est leur prix : 4,95 euros seulement !!
Ils étaient tellement peu chers que j’ai cru qu’ils allaient faire cheap!
Du coup je lui en ai pris 4. En fait pas du tout : le format est juste bien et rend le livre pratique et très facile à transporter. Je n’ai d’ailleurs finalement offert que 2 livres à mon neveu et j’ai gardé les 2 autres pour une autre occasion!
4,95 euros pour 60 minutes de jeux, c’est plus que raisonnable!
D’autant que le livre reste intact après utilisation et que donc, on peut ensuite en faire profiter la famille ou les amis.
Autre très bon point : pour encore plus de fluidité on peut utiliser (mais ce n’est pas obligatoire) une application mobile qui permet de vérifier en direct les combinaisons d’objets et les codes découverts.

Alors te laisseras-tu tenter ? 🙂

Je te remets les liens vers les livres ici :
Traque sur le Web: https://amzn.to/2UyhWCc
Dans les griffes de la Mafia: https://amzn.to/2VZO3MI
Dédale Temporel: https://amzn.to/2PqXr9E
Meutre au Manoir: https://amzn.to/2XEnZHh

Une chasse aux œufs économique et anti-gaspi

Cette année, pour Pâques, je vais avoir le grand honneur et privilège d’organiser ma première chasse aux œufs.
MiniMoi vient tout juste d’avoir 2 ans donc c’est la première année ou elle est en âge de comprendre et de s’amuser.
Cependant, comme j’essaye de limiter les sucreries, je n’avais pas envie d’acheter plein d’œufs en chocolat juste pour les cacher et après les laisser pourrir dans un coin (comme ça m’arrivait quand j’étais petite).
Je me suis donc inspirée d’un kit de décoration d’œufs découvert sur Instagram et j’ai décidé d’utiliser des œufs durs colorés afin d’organiser une chasse aux œufs économique et anti-gaspi. 

30177660-53FA-49AE-8F50-6C4D60D49020.JPG

Pourquoi économique ? Parce qu’on peut trouver des œufs de poules vraiment pas cher (moins d’1 euro les 10 œufs chez carrefour).
Pourquoi anti-gaspi ? Parce qu’il n’y aura pas d’œuf en chocolat qui finira à la poubelle et que les œufs durs pourront être consommés dans les jours qui suivront la chasse (les œufs durs AVEC coquille peuvent se conserver jusqu’à une semaine).

Passons à la pratique.

Pas besoin d’acheter un kit de décoration d’œufs: j’ai tout simplement teinté mes oeufs à l’aide de colorant alimentaire (celui utilisé en pâtisserie). C’est super facile et très rapide!
J’ai acheté le mien sur Amazon car j’en utilise pas mal mais, si vous n’en avez pas, sachez que vous pouvez trouver de petits flacons pour quelques euros à peine au supermarché.

Cette fois je me suis contentée d’une coloration simple car MiniMoi est encore trop petite pour participer mais, l’année prochaine, je compte bien la mettre à contribution et tenter des choses un peu plus fantaisistes 🙂

Matériel nécessaire

  • 12 œufs
  • Une casserole
  • Du colorant alimentaire (autant que de couleurs souhaitées)
  • Du vinaigre blanc
  • De l’eau
  • Des verres (autant que de couleurs souhaitées)
  • Une petite cuillère
  • Une grille (celle du four par exemple)
  • De l’huile végétale

Étape 1
Faites cuire vos œufs. Il s’agit de l’étape la plus délicate car il ne faut pas que les coquilles se fendillent. Sortez les du réfrigérateur  une heure avant la cuisson pour qu’ils soient a température ambiante. Placez les délicatement au fond d’une casserole et remplissez cette dernière d’eau. Laissez cuire à feu doux pendant une vingtaine de minutes (attention l’eau ne doit pas bouillir).

img_6427.jpg

Étape 2
Pendant ce temps, préparez les bains de teinture.
Dans chaque verre, mélangez 5 gouttes de colorant, 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc et complétez jusqu’à mi-hauteur avec de l’eau.
Une fois la cuisson des oeufs terminée, plongez-les délicatement dans leur bain de teinture respectif.
Il faut que le verre soit suffisamment rempli pour que l’œuf soit complètement immergé mais pas trop rempli pour que le verre ne déborde pas.
Notez que vous pouvez réutiliser le même mélange pour plusieurs œufs.

IMG_6431.JPG

Étape 3
Laissez tremper 10 minutes.
Sortez l’œuf à l’aide d’une cuillère afin de contrôler la teinte.
Réitérez jusqu’à obtenir la teinte souhaitée.

img_6428.jpg

Étape 4
Lorsque l’œuf est bien coloré, sortez-le et mettez-le à sécher sur une grille (ça permettra un séchage uniforme)

img_6432.jpg

Étape 5
Pour un résultat plus brillant, une fois les œufs bien secs, vous pouvez les badigeonner d’une huile végétale pour les faire briller.
Vous pouvez également compléter la décoration avec des paillettes et autres décos alimentaires de votre choix.

img_6433.jpg

Et voilà ! Il ne restera plus qu’à cacher les œufs dans le jardin le jour J.
Ça pourra également servir de déco pour la table du repas de Pâques !

Puis, une fois la chasse finie, je pourrai consommer mes œufs durs en toute sécurité puisque les éléments utilisés sont 100% comestibles !
En effet, la coquille étant très poreuse il faut absolument éviter de consommer un œuf qui a été décoré avec des peintures ou autres décorations non alimentaires.

Et vous, quoi de beau de prévu pour Pâques ?

Jeux Goliath (presque) gratuits

[OFFRE TERMINEE – LES REMBOURSEMENTS ONT ETE EMIS]

En ce moment, et jusqu’au 21/04, 40€ sont remboursé pour l’achat de 3 jeux Goliath différents!

goliath

Je viens de passer commande pour 3 jeux pour un total de 40,17 euros ce qui me reviendra au final (apres remboursement) a 17 centimes pour 3 jeux!!!

amazon.PNG

Je vous mets ci-dessous la liste des jeux concernés:

Plus de détails sur cette offre ici:
https://je-participe.fr/goliath-crazydays-2019/
Attention a bien lire et respecter les conditions!! Par exemple les jeux doivent être achetés simultanément et doivent être différents!

crazydays2

Des cartes à gratter maison pour un résultat haut en couleurs

Ici on adore les cartes à gratter.  Vous savez ces feuilles noires que l’on gratte avec un stylet pour faire apparaître les couleurs de l’arc en ciel.
Et bien aujourd’hui, pour encore plus de magie, je vous propose de créer vos propres cartes à gratter ! C’est très simple et très rapide !

Cartes a gratter maison

Matériel nécessaire

  • une feuille cartonnée
  • des feutres, crayons de couleur ou pastels
  • du scotch d’emballage transparent
  • du liquide vaisselle
  • de la peinture acrylique noire
  • un récipient pour faire le mélange
  • un rouleau (ou un pinceau)
  • des ciseaux
  • un pic a brochette en bois

Fabrication

Étape 1
Coloriez la feuille avec des feutres, crayons ou pastels de différentes couleurs
Peu importe comment vous coloriez, veillez juste à bien remplir TOUTE la feuille sans laisser de blanc.

fond multicolore

Étape 2
Recouvrez l’intégralité de ce fond multicolore avec des bandes scotch.
Pour un résultat optimal, essayez d’éviter autant que possible les plis, les superpositions et surtout les espaces entre les bandes de scotch.

Étape 3
Passons à la préparation du film noir.
Dans le récipient, mélangez le liquide vaisselle et la peinture : comptez 2 doses de peinture acrylique pour 1 dose de liquide vaisselle (les quantités dépendent de la surface à recouvrir donc adaptez les a la taille de la feuille).
Attention à mélanger assez doucement pour éviter de faire mousser le liquide vaisselle.

Fabrication d'une carte a gratter

Étape 4
Recouvrez toute la feuille (par-dessus le scotch) du mélange peinture/liquide vaisselle à l’aide d’un rouleau (avec un pinceau le résultat est un peu moins uniforme mais ça marche aussi).
Appliquez autant de couches que nécessaire de façon à obtenir un résultat bien opaque. Attention cependant à bien laisser sécher le tout entre chaque application (au moins une heure).
Ensuite laissez sécher environ 24 heures.

Étape 5 (facultatif)
Une fois la peinture bien sèche et bien opaque, découpez la carte à la forme voulue (cœur, étoile, silhouette d’animaux…)
A l’approche de Pâques nous avons opté pour un gros œuf !

oeuf a gratter

Ça y est la carte est terminée et peut maintenant être utilisée exactement comme les cartes à gratter du commerce : il suffit de gratter avec le pic a brochette pour révéler les couleurs !
Vous pouvez maintenant dessiner, écrire gribouiller pour un résultat très sympa et très coloré. Avec en prime la satisfaction d’avoir tout réalisé de A à Z 🙂

Pourquoi je dis « vous » et pas seulement « vos enfants » ?
Et bien tout simplement parce que ces jolies cartes ne sont pas seulement réservées aux enfants.
Vous, adultes, pouvez aussi les utiliser pour de jolies réalisations.
Voici par exemple, un joli mandala réalisé par la super nounou de LA TRI’BOUT ARC EN CIEL :

Mandala LA TRI'BOUT ARC EN CIEL

A l’instar du coloriage pour adultes, ces créations possèderaient des vertus anti-stress et apaisantes, bref une activité idéale pour se détendre et se vider la tête.

Dans un prochain tuto je vous montrerai comment utiliser cette technique de peinture à gratter afin de réaliser des tickets à gratter personnalisés! Une idée originale pour annoncer une nouvelle ou faire passer un message à l’occasion d’un anniversaire, d’une naissance ou d’un autre évènement.

Un gâteau d’anniversaire simple et original

Qui dit 1er avril dit… poisson.
Aujourd’hui je vais donc vous partager la recette du super gâteau au chocolat que j’ai fait pour les 1 ans de ma fille. Succès garanti auprès des grands comme des petits!

Alors soyons clair : je ne suis pas particulièrement douée en pâtisserie et j’avais 20 personnes attendues à la maison ce jour-là donc autant dire que le temps m’était compté.
C’est pourquoi j’ai décidé d’opter pour une recette simple, efficace et inratable: un gâteau poisson!

Gâteau au chocolat poisson

Pourquoi j’ai choisi cette recette ? Tout simplement parce qu’elle est très facile (je dirais même quelle est simplissime), originale, rapide à faire et qu’elle ne nécessite aucun matériel particulier à part un moule a gâteau rond.

Ingrédients :
En plus des ingrédients que vous utilisez pour faire votre gâteau au chocolat habituel il vous suffit d’ajouter :

  • 2 pots de mousse au chocolat (ou de la pâte à tartiner)
  • Des biscuits barquettes
  • Des smarties
  • Un bonbon oeuf

Comment fait-on ? C’est super simple !!

On commence par faire dans ce fameux moule son gâteau au chocolat habituel. Pour les sous-doués de la pâtisserie (comme moi) sachez que ça marche avec n’importe quel gâteau même des plus basique (genre gâteaux au yaourt) donc vous n’avez absolument aucune excuse 😉

Une fois le gâteau cuit et bien refroidi, on le démoule et on le retourne pour que le dessus soit plat

Ensuite on découpe simplement une part du gâteau pour former la bouche (et la queue par la même occasion).

Puis on tartine le gâteau de mousse au chocolat à l’aide d’une spatule (ça marche aussi avec de la pâte à tartiner – miaaaammm, trop bon!).

Enfin, il suffit de couper des barquettes en 2 pour faire les écailles, compléter la décoration avec des smarties et ajouter l’oeuf en guise d’oeil!

Voilà, il ne reste plus qu’à vous régaler ! Et pour encore plus de gourmandise, pourquoi ne pas servir ce super gâteau avec de la crème anglaise: ce sera encore meilleur !

Un dessin un doudou pour nos Pitchounes

J’écris cet article dans le cadre de l’évènement inter-blogueurs sur le thème “Les femmes qui font l’histoire” organisé par le blog Princesse si je veux.
Le but initial était d’écrire sur une personnalité publique féminine. J’aurais donc pu écrire sur Marie Curie, Simone Veil ou encore Angela Merkel, ces femmes mondialement connues et reconnues pour avoir marqué l’histoire.

Mais, pour moi, il n’y a pas besoin d’être connue de tous pour « faire l’histoire ».

Il y a ces femmes qui travaillent dans l’ombre, ces anonymes qui par leur gentillesse, leur générosité et leur dévouement font de ce monde un monde meilleur.
En ce sens, même si on a trop souvent tendance à les oublier, ces femmes aussi rentrent, selon moi, dans la catégorie de “femmes qui font l’histoire”.

Aujourd’hui j’ai donc décidé de vous faire rencontrer l’une d’entre elle: Ingrid.
Ingrid a 37 ans, elle est mariée et maman de 2 enfants. Elle tient la page Facebook Un dessin un doudou pour nos Pitchounes.
Elle réalise gratuitement des doudous à partir de dessins d’enfants. Il suffit de lui envoyer un dessin et 2 timbres et vous recevez un doudou unique directement sorti de l’imagination de votre loulou.

 

Bonjour Ingrid, comment en avez-vous eu l’idée de créer cette page ?
J’ai commencé à faire des doudous il y a un an et demi. D’abord ça a été pour mes enfants. Puis, pour des cadeaux aux amis de mes enfants. Quand j’ai vu à quel point ça plaisait j’ai décidé de créer ma page « Un dessin un doudou pour nos Pitchounes. » pour les enfants malades et handicapés. Je voulais faire un peu plus, apporter ma pierre à l’édifice et donner un peu de joie, de tendresse et de bonheur à ces enfants qui en ont besoin.
Aujourd’hui j’ai étendu mon activité a tous les enfants. Le sourire sur le visage d’un enfant, ses yeux qui brillent à la découverte de ce doudou si particulier, ça n’a vraiment pas de prix

Concrètement, si quelqu’un est intéressé, comment doit il procéder ?
Et bien c’est très simple, il suffit de me contacter en message privé sur Facebook pour que je vous donne mon adresse. Puis vous avez juste à m’envoyer le dessin de votre enfant et deux timbres et, quelques semaines plus tard, vous recevez le doudou. Ça peut être n’importe quoi : un super héros, un animal… l’enfant peut dessiner ce qui lui plait, ce qu’il aime, bref faites confiance à son imagination !
Et pour ceux qui ne savent pas ou ne peuvent pas dessiner, aucun problème, ma fille de 9 ans se propose de dessiner pour eux, elle adore ça !

Combien ça coute ?
Je ne demande pas d’argent, c’est gratuit, juste deux timbres pour pouvoir renvoyer le doudou accompagné du dessin original pour que l’enfant voit bien qu’il a été réalisé à partir de son dessin.

D’où vient la matière première ?
Les doudous sont gratuits mais j’achète quand même des fournitures donc pour celles et ceux qui veulent ou peuvent faire plus je ne dis pas non 🙂
Vous pouvez me faire parvenir du tissu, des timbres supplémentaires ou même quelques euros. 
Ce que je reçois me sert à couvrir les différents frais notamment la matière première. J’essaye aussi d’économiser pour un projet qui me tient à cœur : me faire un atelier, une pièce de couture consacrée à mes doudous !
Pour les tissus, ce que j’utilise le plus c’est le tissu polaire. C’est parfait pour les doudous : c’est tout doux et ça ne bouge pas au lavage. Toutes les chutes sont les bienvenues : personnellement j’en récupère sur des vieux pulls, des plaids, des pyjamas etc.… donc si vous avez ça en stock, n’hésitez pas ! J’utilise aussi d’autres tissus, de la feutrine… donc pour vos vieux vêtements pensez à moi ; même de vieilles chaussettes peuvent faire l’affaire !

Quand trouvez-vous le temps de faire tout ça ?
Je suis responsable caisse dans une jardinerie, je travaille 39h par semaine du lundi au dimanche avec deux jours de repos dans la semaine. Je profite de ces jours de repos pour avancer. Je couds aussi beaucoup le soir, une fois que mes enfants sont couchés : mon mari travaille de nuit, du coup je me retrouve seule et je peux me consacrer à mes doudous.

Combien de doudous ça vous laisse le temps de faire ?
J ‘essaye de faire au moins 4 doudous par semaine. Je dois en être a plus de 80 au jour d’aujourd’hui !
Rien que cette semaine j’ai reçu plus de 20 dessins, et, en plus, une association pour enfants malades m’a contacté et va m’envoyer 20 dessins supplémentaires. Certes, ça fait beaucoup mais j’adore les défis et, plus que tout, j’aime faire plaisir aux autres.

Un dernier mot ?
Les enfants, à vos crayons ! Faites déborder ma boîte aux lettres 🙂
Et n’hésitez pas à m’envoyer une photo ou une vidéo à la réception, c’est pour moi un vrai bonheur que de voir un joli sourire à côté d ‘un doudou que j’ai réalisé.

44288478_2008814282541381_950367393773780992_n

 

Alors oui, Ingrid ne va pas peut être pas changer la face du monde avec ses doudous. Mais elle reste pour moi une femme exceptionnelle, une femme inspirante qui consacre tout son temps libre aux autres et qui, à sa manière et à son niveau, rend ce monde meilleur.
Ne dit-on pas que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières ? Si nous étions tous un peu plus altruiste peut être qu’à nous tous (et toutes) nous pourrions marquer l’histoire et changer la face du monde.

En attendant je vous invite à découvrir d’autres histoires inspirantes surwww.princessesijeveux.com.

Des économies grâce aux distributeurs de produits liquides

On est nombreux à utiliser ces fameux pousse-mousses avec du savon à main dans les WC ou la salle de bain.
Très pratiques, ils sont aussi très faciles à utiliser par les enfants.
Mais leur gros avantage est surtout qu’ils permettent de contrôler la consommation de produit. En effet une pression délivre la dose de produit nécessaire pour se laver les mains, ni plus ni moins.

J’ai donc décidé d’étendre l’utilisation de distributeurs au reste de la maison afin d’économiser du produit et donc de l’argent.
Cerise sur le gâteau, cette démarche anti-gaspi est bonne pour la planète !

Prenons l’exemple de la douche.
Ça nous est tous un jour arrivé, en retournant la bouteille de shampoing, de se retrouver avec le quart de la bouteille au creux de la main ! (Allez, avouez-le, vous aussi vous avez déjà vécu ça 🙂 )
Avec 6 personnes à la maison, ce genre d’accidents se multiplient et la consommation mensuelle de gel douche et de shampoing s’en fait ressentir.

J’ai donc décidé de tenter la version distributeur de ces produits et je n’ai pas été déçue : notre consommation a été réduite au moins de moitié.

Alors, certes, la première fois c’est un peu plus cher à l’achat mais ensuite il n’y a qu’à recharger le distributeur (les recharges, avec leur emballage basique, sont d’ailleurs souvent proposées à un prix avantageux).
Et inutile de changer vos habitudes : si votre produit habituel n’existe pas en version distributeur il suffit de recharger un distributeur vide ou tout simplement d’en acheter un en magasin ou sur internet. Il en existe pour tous les budgets et pour tous les gouts : du plus simple au plus design.

poussmouss.jpg

Fort de cette expérience j’ai continué d’étendre le concept au dentifrice et au liniment. La cuisine n’a pas non plus été épargnée avec le produit vaisselle. Le constat reste le même : les économies sont immédiates et conséquentes.
Bref vous avez compris le principe : ça marche avec n’importe quel produit liquide 🙂

Ma prochaine étape est de m’attaquer aux produits de beauté (démaquillant, laits…).

Des économies supplémentaires avec la pompe moussante.

Les distributeurs à pompe moussante, vous connaissez ?
Ils permettent d’économiser encore plus de savon liquide en le transformant en mousse.
Le concept est super simple : vous diluez votre savon (ou shampoing ou autre) habituel avec de l’eau et la pompe injecte de l’air à votre mélange et le transforme en mousse.
Cette technique permet de réduire la consommation de produit de 75% supplémentaire (sans réduire son pouvoir nettoyant bien sûr). Bref de belles économies supplémentaires.

Alors, certes, votre budget mensuel pour ce type de produits n’est pas astronomique mais, même si ce n’est pas grand-chose, si on le multiplie par beaucoup, ça commence à faire non seulement pour le porte-monnaie mais aussi pour la planète 🙂